Fouad Chardoudi

Fouad Chardoudi a démarré sa carrière avec un diplôme en image poétique de l’université Mohammed V de Rabat. Ses premières œuvres ont été exposées en 1996. L’artiste a commencé par faire de la figuration, avant de s’intéresser par la suite à l’art semi-abstrait. Il a choisi l’abstraction et il s’y retrouve pleinement, comme en témoignent ses tableaux. Ses toiles ont été exposées outre frontière, à savoir: en Espagne,  en Italie ou encore en Algérie et dans bien d’autres pays du monde arabe.

 «Mes tableaux sont la plupart du temps inspirés de mes poèmes», souligne l’artiste (Ph. Chardoudi)

 Son travail basé sur le geste et les effluves embarque dans un voyage vers l’inconnu et la libération de l’inconscient. Le style de Chardoudi est sans concession. Brouillon pour l’œil non avisé, poétique pour l’œil aiguisé. Dans son exposition, on retrouve de l’abstraction lyrique qui donne libre cours à l’imagination. Ses toiles sont caractérisées par une improvisation totale lors de la création afin de transposer une esthétique quasi psychique. Ce poète et artiste aguerri maîtrise les codes plastiques et conçoit son monde singulier par la texture et la couleur. Son exposition «Transhumance» est «une peinture sans frontières», comme se plaît à dire l’artiste. Elle propose une rencontre de la complexité humaine quasiment emmêlée et profonde.

Source: L'Economiste

Sort by